News

 

News de Pataphonie

En Pataphonie, il y a bien sûr des voyages pour que tout un chacun puisse découvrir le lieu et son univers musical particulier. Il y a aussi des projets pédagogiques avec des institutions spécialisées pour accueillir des publics autrement capables. On y trouve des stages pour tous, des formations d’adultes, des ateliers tous azimuts, des résidences artistiques,… mais dernièrement, à la mi-janvier, quelque chose de spécial, d’inattendu s’est déroulé en ses murs: l’enregistrement de la bande sonore d’un film made in Taiwan! C’est en découvrant la Maison de la Pataphonie durant les vacances d'hiver que Thomas Foguenne, Namurois de naissance et compositeur de musique de films à Taïwan, a eu l’idée de solliciter l’instrumentarium pataphonique pour les bruitages d’une comédie familiale qui sortira sur les écrans chinois cet été. En effet, les instruments particuliers de la lutherie alternative et leurs sonorités atypiques constituent une matière sonore idéale pour cet exercice d’un genre nouveau. En souhaitant un beau succès à ce film, qui emmène avec lui un peu de Pataphonie dinantaise vers l’Empire du Milieu!

 

 

 


Les Luthiers Sauvages

Thomas Foguenne

Trentenaire, Thomas Foguenne est pianiste et compositeur. Ce ne sont pas les seules cordes à son arc, mais c’est le musicien, d’abord, qui prend place ici. Tout petit déjà, sans savoir comment, il arrive à lire la musique, à capter des principes d’harmonie, aidé par ses facilités d’audition intérieure. Il compose aussi, déjà. Des petites choses simples, qui séduisent ceux qui l’écoutent. A 18 ans, il entame son parcours académique au Conservatoire de Mons.  Au début de l’année 2010, il prend à bras-le-corps son activité de compositeur avec l’intention de privilégier les champs qui l’attirent depuis longtemps: la musique de cinéma, de théâtre, de danse et la musique multimédia. Tout ce cheminement, Thomas Foguenne le développe et l’affine avec beaucoup de sensibilité, un esprit très clair, un sens subtil de la nuance et un souci aigu du détail. C’est dans le cinéma taïwanais qu’il exerce son art.

 

 


Les Archives d'Archibald l'Archiviste

Le Bruitage de Cinéma

Le bruitage est une des étapes de la fabrication d'un film. Il se réalise en postproduction et, en général, pendant ou après le montage définitif de l'image, dans des auditoriums équipés spécialement pour cet usage. Le bruiteur recrée des sons à partir d'objets hétéroclites qu'il possède et accumule, ainsi qu'avec son corps (frottements d’habits, bruits de pas, coups,…). Il peut aussi créer de toutes pièces des effets sonores originaux. Les bruitages au cinéma sont apparus dès les premiers films. En 1892, le Français Emile Reynaud, inventeur du dessin animé et initiateur des premières projections d’images animées sur grand écran, innove également en comprenant qu’une musique d’accompagnement est indispensable pour une présentation devant un public assemblé. Il fait composer par un pianiste, Gaston Paulin, ce qui ne s’appelle pas encore de la musique de film mais qui en est bel et bien une.